Comment Bien S’exprimer la Prononciation Anglaise

 

Voyons en premier comment vous devez prononcer correctement les sons anglais, afin de prendre tout de suite de bonnes habitudes !

Parler un anglais compréhensible n’est pas aussi difficile que le veut la croyance populaire, mais il est important de retenir dès maintenant les différences essentielles qu’il y a entre les prononciations anglaise et française.

Apprendre l’alphabet

Une des base de l’apprentissage d’une langue est de connaître puis de réciter l’alphabet régulièrement.

Prononcer les sons

Prononcer correctement vos mots et phrases en anglais est certainement plus difficile qu’apprendre la grammaire qui, une fois acquise, ne change jamais.
En effet, tout comme un anglais a du mal à comprendre pourquoi “tant” et “temps” se prononcent de la même façon en français, il peut vous être difficile de comprendre pourquoi right (« juste ») et write (« écrire ») se prononcent de manière identique en anglais!

Globalement, une bonne prononciation dépend de l’apprentissage correct des mots, au fur et à mesure, aucune règle absolue n’existant pour prononcer chaque ensemble de voyelles ou de consonnes identiques à l’intérieur de mots différents.
Afin de vous aider, retenez quand même les petites règles ci-dessous :

• Un H en début de mot se prononce toujours de façon “aspirée”, comme si vous souffliez de façon importante en utilisant le fond de votre gorge. Il y a très peu d’exceptions à cette règle, dont le mot hour (“heure”), dans lequel le H n’est pas du tout prononcé.

• Lorsqu’un mot se termine par les lettres –ING, le G se prononce à peine, en ne produisant qu’un petit son nasal.

• Il est important de faire la différence entre les 2 [i] : le long et le court. Pour savoir lequel est utilisé lorsque vous découvrez un mot, utilisez un dictionnaire en regardant quelle est la phonétique correspondante (nous en reparlerons un peu plus loin). Faites bien la différence dans ce manuel entre les [i] et les [ii] pour vous y retrouver, comme dans les exemples live ([liv]) (« vivre ») et leave ([liiv]) (« partir »).

• De la même façon, le [o] présente une version courte, et une version longue : box ([box]) (« boîte ») et morning ([moorning]) (« matin »).

• Vous retrouvez cette logique pour le [a] également : cat ([kat]) (« chat ») et car ([kaar]) (« voiture »).

• Elle s’applique de façon identique au [u] : book ([bouk]) (« livre ») et shoe ([chouou]) (« soulier »)

• Enfin, vous retrouvez cette même règle pour le [e] : bus ([bes]) (« bus ») et girl ([geerl]) (« fille »)

• Le T et le D se prononcent légèrement différemment de leurs cousins français, avec un son plus mouillé, grâce à une utilisation appuyée de la langue contre les dents.

• La combinaison des consonnes TH peut se prononcer de 2 façons, comme dans think ou this :
dans le 1er cas, il s’agit d’un son qui se situe entre le S et le F français,
et dans le 2e cas, il s’agit d’un sonqui se situe entre le D et le Z français.

Les français ont souvent du mal avec ces sons, qui s’apprennent pourtant facilement si vous prenez soin de faire pointer votre langue en-dessous de vos dents supérieures, en exagérant même le placement dans un 1er temps, pour bien obtenir le son désiré. Lorsqu’ils seront utilisés en phonétique simplifiée dans cet ouvrage, ils seront respectivement transcrits pas les groupes de lettres [th] et [TH], pour ne pas vous encombrer des véritables symboles.

• Le R n’a pas d’équivalent français en termes de prononciation, et pourrait correspondre, lorsqu’il est utilisé dans une syllabe prononcée, au son utilisé pour l’aboiement d’un chien, la langue étant ici encore utilisée, repliée au milieu de la bouche.
Dans le cas où le R est utilisé en fin de mot à la suite d’une voyelle, ou dans une syllabe faible, il est à peine perceptible, même s’il vous est indiqué en transcription simplifiée, comme dans mother ([moTHer]) (« mère »).

• L’anglais utilise un son très répandu dans les syllabes non accentuées, qui se rapproche de notre E français : on l’appelle le “schwa”.

Bien entendu il ne faut pas oublier d’apprendre la grammaire anglaise même si c’est la partie la plus fastidieuse, apprendre l’anglais passe par la grammaire cependant les bases suffisent pour pouvoir parler et se faire comprendre.

Apprendre l’anglais par soi même